Aujourd’hui, nous avons vu Google confirmer Android 5.0 Lollipop, annoncer le phablet Nexus 6 et la tablette Nexus 9, et également annoncer le premier appareil Android TV, le Nexus Player. Le Nexus Player représente le premier appareil à suivre les annonces d’Android TV faites au cours de l’été sur Google I / O et est basé sur Android 5.0 Lollipop. L’appareil lui-même ressemble à l’un des chargeurs sans fil LG Qi, ou peut-être même à une petite rondelle de hockey. Le matériel dispose d’une radio WiFi haut débit, de quelques boutons et de HDMI comme sortie vidéo et audio. Le Nexus Player est alimenté par un processeur Intel Atom à quatre cœurs, 1,8 GHz, mais aucun mot s’il s’agit d’un processeur compatible 64 bits ni des autres spécifications.

Le logiciel derrière le Nexus Player est l’endroit où l’appareil commence vraiment à briller. Google apporte notre contenu préféré au lecteur via Netflix, YouTube, les jeux Plex plus, les applications et les magazines en ligne. Comme vous vous en doutez, le Nexus Player est conçu avec Google Cast à l’esprit et peut être utilisé pour envoyer tout votre contenu Android à votre téléviseur si vous possédez un Google Chromecast. Le Nexus Player prolonge le désir de Google de faire d’Android 5.0 un produit plus raffiné, moins geek et facilement accessible par de nombreuses personnes. C’est pourquoi les OEM ne sont pas autorisés à modifier l’interface d’Android TV; Google a travaillé dur pour s’assurer que l’interface fonctionne bien et cette cohérence est importante. C’est l’une des raisons pour lesquelles des appareils plus anciens tels que le Nexus 7 2012 reçoivent Android Lollipop.

Cependant, le matériel et les logiciels sont moins importants que le contenu: comme on dit, le contenu est roi. Nous voyons maintenant d’autres fournisseurs sauter dans le train Android TV, d’abord Plex et maintenant AOL. AOL a annoncé qu’Android TV et le Nexus Player auront accès à leur bibliothèque complète de contenu premium, qui comprend environ un million de vidéos premium, la bibliothèque de films d’AOL (englobant Miramax), ainsi que leur contenu de marque tel que HuffPost Live, TechCrunch et MAKERS. C’est un service assez différent de celui de Plex, mais il est encourageant de voir différentes entreprises et fournisseurs prendre en charge la nouvelle plate-forme de Google. Avec l’unité ne coûtant que 99 $, plus les contrôleurs en option, le Nexus Player pourrait bien réussir là où le Nexus Q a échoué. Êtes-vous tenté?

Laisser un commentaire