En regardant en arrière l’évolution que Xiaomi a faite ces dernières années, rien de moins que stupéfiant. Lorsque la ligne Redmi a commencé, c’était vraiment juste un moyen de mettre des téléphones bon marché entre les mains de ceux qui voulaient l’expérience du smartphone, et ils n’ont pas fait grand-chose de plus. Les petits appareils en plastique étaient trop courants à cette époque, et le prix magique de quelque chose de bon pour moins de 200 $ n’avait vraiment pas encore été atteint. Depuis lors, Xiaomi a continuellement abaissé la barrière des prix pour les téléphones d’entrée de gamme, tout en poussant les spécifications et la qualité de construction plus haut que quiconque aurait pu l’imaginer il y a seulement 2 ans. En regardant notre examen du Xiaomi Redmi 2, et même plus loin dans le Xiaomi Redmi Note, il est assez étonnant de voir que nous sommes arrivés à un téléphone à 160 $ ​​entièrement en métal et en verre, tout en poussant des spécifications qui rivalisent avec celles de téléphones phares il n’y a pas si longtemps. Bien que cela soit impressionnant, le marché autour de Xiaomi a également évolué de manière significative depuis ces premiers jours, Xiaomi est-il toujours au sommet de son jeu sur smartphone? Découvrons-le.

Spécifications

Spécifications Xiaomi-Redmi-3-AH-NS

Comme il est devenu attendu de Xiaomi, les spécifications du Redmi 3 sont incroyables compte tenu du prix maigre de 160 $. Ce corps tout en métal arbore un cadre minuscule par rapport à la plupart des smartphones modernes, mesurant 139,3 mm de haut par 69,6 mm de large et 8,5 mm d’épaisseur, tout en pesant 144 grammes. Le magnifique motif à l’arrière dégage une sensation élégante inconnue des précédents appareils Redmi et est disponible dans les couleurs or, gris foncé, argent et or classique. À l’avant, vous trouverez un écran LCD IPS 5 pouces 720P et un appareil photo 5 mégapixels avec objectif f / 2.2. À l’arrière se trouve un capteur d’appareil photo Samsung de 13 mégapixels avec mise au point automatique à détection de phase (PDAF) ainsi qu’un seul flash LED. À l’intérieur se trouve un processeur Qualcomm Snapdragon 616 MSM8939v2 composé d’un processeur quad-core Cortex-A53 à 1,5 GHz et d’un processeur quad-core Cortex-A53 à 1,2 GHz. Le CPU-Z semble mal lire le processeur, mais c’est certainement un Snapdragon 616, pas un 615 (le principal différent en ce que le quad-core plus lent du 615 fonctionne à 1,0 GHz).

Un GPU Adreno 405 alimente le côté graphique de la maison tandis que 2 Go de RAM sont inclus. 16 Go de stockage interne peuvent être trouvés avec le support de carte microSD en option pour un stockage extensible. Les plateaux double SIM comprennent un emplacement nano-SIM et micro-SIM pour une compatibilité supplémentaire avec divers opérateurs à travers le monde, tandis que le WiFi-802.11 b / g / n et Bluetooth 4.1 constituent les capacités sans fil de l’appareil. Un tuner radio FM et un blaster IR sont également là, ainsi qu’une énorme batterie non amovible de 4 100 mAh à l’intérieur qui est garantie pour vous permettre de faire à peu près tout avant de devoir être rechargé, et il y a même une charge rapide ici quand il a besoin d’un peu de jus .

Dans la boite

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-box

Compte tenu des spécifications et de la construction du téléphone, il n’est pas surprenant de ne voir presque rien d’autre dans la boîte. Vous obtiendrez un ensemble de manuels, un outil d’éjection SIM, un câble microUSB et un chargeur mural. Il n’y a pas de protecteur d’écran préinstallé ou quelque chose comme ça dans la boîte, donc si vous espérez des extras, vous serez un peu déçu.

Afficher

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-screen

Les écrans LCD bien équilibrés ont été un aliment de base pour Xiaomi, et celui du Redmi 3 ne fait pas exception. Cet écran est lumineux, net et propre malgré une résolution 720p relativement faible. Comme cela est courant pour les écrans LCD moins chers, les niveaux de noir sont quelque peu médiocres, en moyenne plus de gris que tout ce qui est proche du noir même dans les endroits les plus sombres, et la visualisation de l’écran sous n’importe quel angle diminue encore plus les niveaux de noir. Il n’y a pas de saignement léger sur les bords, mais l’écran perd le contraste de manière assez significative presque immédiatement lorsqu’il est incliné, et s’aggrave encore sous des angles extrêmes. Pourtant, je n’ai pas trouvé que c’était un problème lors de la visualisation, mais il est vraiment évident qu’il s’agit d’un écran moins cher.

La précision des couleurs était plutôt bonne et les tendances globales de l’affichage étaient légèrement plus fraîches, donnant à ces blancs une teinte bleue mineure. Les niveaux de saturation sont assez élevés par défaut, mais un certain nombre de paramètres, notamment le contraste global et la tonalité des couleurs, sont réglables dans les paramètres d’affichage. Le numériseur est tout simplement phénoménal et se classe parmi les meilleurs absolus de cette gamme de prix, et est tout aussi bon que n’importe quel téléphone premium. Ceci est important pour offrir une bonne expérience utilisateur car il donne aux utilisateurs la possibilité de taper rapidement et avec précision, entre autres gestes multi-touch qui peuvent être frustrants pour les numériseurs pauvres. Ce genre de chose est encore trop courant dans le segment des moins de 200 $, et il est rafraîchissant de voir cela s’améliorer constamment.

Matériel et construction

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-08

Dire que c’est un saut monumental par rapport aux générations précédentes d’appareils Redmi est absolument la vente du short Redmi 3. La construction métallique robuste du Redmi 3 est tout aussi premium que les téléphones considérablement plus chers et l’emporte absolument sur les conceptions en plastique bon marché des téléphones Xiaomi de la génération précédente. Les constructions métalliques sont de plus en plus courantes dans cette gamme de prix, mais la plupart d’entre elles ne sont pas construites près de ce puits. Il se sent solide dans la main et la nature compacte adapte les composants à l’intérieur de telle manière qu’il se sent incroyablement confortable et sécurisé. Le nouveau motif élégant gravé dans la plaque métallique à l’arrière est magnifique et inciterait n’importe qui à penser que c’est un appareil beaucoup plus cher. Si vous n’aimez pas ce modèle, le téléphone est également disponible dans un aspect métallique plat. Au-dessus et en dessous de cette plaque métallique se trouvent des sections en plastique lisse qui abritent les radios, donnant au Redmi 3 un signal fort que le métal seul ne peut pas.

À l’arrière, vous trouverez une barre de haut-parleur sous la plaque métallique, tandis que l’appareil photo de 13 mégapixels et le flash LED unique résident en haut à gauche. Ce qui est génial ici, c’est que le capteur de l’appareil photo affleure complètement l’arrière de l’appareil, ne faisant que saillir un peu vers le haut lorsque le corps du téléphone se courbe vers l’intérieur. En fait, tous les coins du téléphone sont arrondis d’une manière qui le fait se sentir un peu gros, ou très similaire à un ancien iPhone 3G pour une référence réelle. Le côté gauche contient le plateau de carte SIM double qui a également un emplacement pour carte microSD, mais vous ne pourrez utiliser l’une des cartes SIM que si vous souhaitez avoir une carte microSD dans le plateau en même temps. Sur la droite se trouve un bouton d’alimentation bien placé, positionné juste au-dessus du milieu du téléphone, tandis que la bascule du volume est inconfortablement élevée sur l’appareil et est tout simplement ennuyeuse à utiliser tout en tenant le téléphone contre l’oreille.

En haut se trouve la prise casque 3,5 mm tandis que le blaster IR est positionné au milieu à côté d’un microphone antibruit. En bas se trouve un port microUSB isolé et le microphone principal. Sur le devant en dessous de l’écran se trouvent 3 touches capacitives qui ont le même aspect que sur chaque appareil Xiaomi et sont des boutons de vue d’ensemble, d’accueil et arrière de gauche à droite. Les lunettes autour de l’écran sont minuscules, et vous trouverez une caméra frontale à côté de l’écouteur en haut ainsi qu’une suite de capteurs. La taille et le poids globaux du téléphone se sentent bien, mais pour quelqu’un habitué à un téléphone beaucoup plus grand, il est inconfortablement petit. Ceux qui veulent de petits téléphones seront amoureux ici, c’est tout ce que vous vouliez dans un appareil de la taille d’une pinte et plus encore.

Performance et mémoire

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-performance

Nous avons vu le Snapdragon 615 s’étouffer dans de nombreux téléphones, alors quand Qualcomm a annoncé le Snapdragon 616 légèrement bousculé, nous espérions. Dans la plupart des cas, l’expérience est certainement meilleure que celle de nombreux téléphones équipés du 615, et bien que le Redmi 3 ait bégayé et ait gelé plusieurs fois, il était loin d’être aussi mauvais que ce que nous avons vu avec le 615 sur certains téléphones. MIUI a également toujours été une peau d’Android très rapide et fluide, dépassant souvent même Android en termes de vitesse et de fluidité. En tant que tel, la vitesse globale et l’expérience générale sont excellentes dans lesquelles vous ne vous retrouverez presque jamais à attendre que les choses se chargent excessivement ou passent d’un écran à un autre. La puissance derrière le Snapdragon 616 et Adreno 405 signifie que la plupart des applications de jeu et intensives fonctionnent presque parfaitement, avec seulement un peu d’attelage ou de bégaiement dans les jeux les plus difficiles.

Interface multitâche horrible
Super interface multitâche

Le multitâche est un sac mixte, mais surtout des tendances négatives. Le premier est l’interface horrible que Xiaomi continue d’utiliser d’année en année. Cela comprend une rangée de 4 icônes qui sont appelées via le bouton dédié sur le visage. Ces icônes montrent les applications qui ont été récemment utilisées et peuvent être trouvées de manière paginée, bien qu’il n’y ait aucune indication claire qu’il y a plus de 4 applications accessibles en balayant d’un côté à l’autre. Le problème avec cette approche basée uniquement sur les icônes est que les icônes changent en fonction du thème que vous utilisez sur le téléphone, ce qui rend confus lors du basculement entre les thèmes et de la recherche de l’application que vous venez d’utiliser. En plus de cela, la gestion de la RAM elle-même est extrêmement médiocre et j’ai trouvé que presque toutes les applications lancées devaient être rechargées lorsque je l’ai rappelée. Cela a conduit à des temps de chargement plus longs que nécessaires entre les applications et à avoir à trouver ma place sur une page Web ou quelque chose de similaire lors du basculement entre les applications.

Repères

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-benchmarks

Le Snapdragon 616 n’est pas exactement une centrale électrique, pas plus que l’Adreno 405, et ce manque de puissance par rapport aux autres chipsets du marché apparaît dans les résultats de référence. C’est au bas des graphiques ici pour les smartphones modernes, et bien qu’il ne le ressente pas dans une utilisation réelle, cela ne se développera probablement pas trop bien dans quelques années. 3DMark n’a pas pu être installé sur le téléphone en raison d’une étrange incompatibilité avec le logiciel, donc cela est omis de notre suite habituelle de tests de performance.

Appels téléphoniques et réseau

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-phone

Principalement un appareil exclusivement chinois, le Redmi 3 fonctionne assez bien à l’échelle internationale sur les réseaux GSM en général. J’ai pu atteindre jusqu’à une connectivité 3G sur T-Mobile US, et la force globale du signal et la qualité des appels étaient excellentes. Il convient de noter que le plateau double SIM prend en charge à la fois une micro-SIM et une nano-SIM, bien que si vous envisagez d’utiliser une carte microSD, vous ne pourrez utiliser que l’emplacement micro-SIM. Aucun support WiFi à 5 GHz n’est disponible, bien que le WiFi 802.11 b / g / n soit pris en charge à 2,4 GHz. Consultez la liste complète des bandes prises en charge ci-dessous:

Bandes 2G: 900/1800/1900 MHz

Bandes 3G: 850/1900 / 2100 MHz

Bandes 4G LTE: 1/3/7/38/39/40/41

Vie de la batterie

Batterie Xiaomi-Redmi-3-AH-NS

Dire que le Redmi 3 a une autonomie épique est un euphémisme. Une partie du charme d’avoir un processeur de puissance inférieure comme le Snapdragon 616 est qu’il consomme moins d’énergie (duh), ce qui signifie que même une batterie de taille moyenne durerait plus longtemps dans ce téléphone. Mais Xiaomi n’a pas installé de batterie de taille moyenne ici, il en a mis une considérablement plus grande, une batterie 50% plus grande que la plupart des phablets phares, sans parler de nombreux téléphones de cette envergure. Cela signifie que c’est un poil plus épais que certains téléphones, mais à 8,5 mm, nous parlons toujours plus mince que n’importe quel téléphone il y a seulement 2 ans. Cet excellent compromis signifie que les utilisateurs n’auront jamais à recharger leur téléphone après une seule journée, quoi qu’ils fassent. Sur une période de 48 heures, j’ai eu plus de 7 heures de temps d’écran, un chiffre qui pourrait probablement être beaucoup plus élevé en fonction de votre utilisation. Le test de batterie PCMark que nous effectuons a montré plus de 14 heures d’utilisation quotidienne possible, un nombre qui est bien plus du triple de ce que nous voyons sur la plupart des téléphones.

Logiciel

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-software

While all of the above sections were mostly positive, this section is going to be a total mixed bag, and it all depends on how you look at Android.  Ever since its roots MIUI’s slogan has been « redefining Android, » and while that slogan has gone to the wayside the general look and feel of MIUI hasn’t changed.  Many parts of the OS feel more like iOS than Android, a trend that’s been running wild on Chinese phones for years.  Unlike some other OEMs that mainly skin Android or add an iOS-like launcher to replace the home screen, Xiaomi actually modifies some deep aspects of Android and ends up changing it significantly in many respects.

The most negative behavior changes here are in the default app settings which usually let you change any app defaults to one that you prefer, so if you’d rather have Textra for your text messaging app instead of the built-in one for instance, you can simply change it in the app or system settings.  While these options are still here they have been severely handicapped, and it’s obvious that Xiaomi wants you to use their apps exclusively much like Apple would do in a similar ecosystem.  Attempting to change the default app doesn’t always work though, as with text messaging for whatever reason.

The default messaging app has issues with MMS in that it doesn’t group them into a threaded conversation-type view as text messaging apps have done for years.  No setting fixed this for me, and unfortunately, changing to another messaging app meant that I didn’t get any MMS at all.  Not even a failed MMS, can’t download message, etc., absolutely no word of any MMS at all.  This resulted in me completely missing messages for a few days until I realized what was happening, a problem that’s absolutely unacceptable by any standard.  These sorts of problems vary throughout the system but are found in some other places too, and at times cause some big problems.

Per-app permissions just don't work right with some apps
Per-app permissions just don’t work right with some apps

For instance, the way Xiaomi has created per-app permissions.  Before Android 6.0 Marshmallow there were no built-in per-app permissions in the system, meaning OEMs that wanted their phones to have this feature had to built it into their own software.  Most of the time this works out just fine, but because Xiaomi has created a very paranoid system it restricts even the most basic of permissions and doesn’t ask you for them at times, leaving apps to simply not work at all.  Android Wear, for instance, cannot send text messages or perform some of its other normal actions because of this odd permissions structure, even after all requested permissions were enabled in the security section of the phone.

This leads to frustrating incompatibilities with certain products, and the list doesn’t stop there either.  Some of my favorite apps like Fleksy keyboard, or the 3DMark benchmarking app we run on all reviewed phones, cannot be installed from the Play Store thanks to something Xiaomi modified on the system side of things.  It’s been shown many times that when you mess with Android on a fundamental level like this, it often times doesn’t play well with everything Google has built the OS to do.

traits

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-05

While default behavior change may be annoying, the sheer amount and quality of features found in MIUI 7 are astounding and are absolutely welcome in the world of sub-$200 where the feature set tends to be pretty minimal.  Xiaomi’s apps and services are certainly a main reason to be using the phone, and given that many of them are targeted for or exclusive to China, users in China will likely find many of these services to work incredibly well.  The list of included Xiaomi apps has grown rather large to say the least, and includes Xiaomi Music, Mi Wallet, Mi Remote, FM Radio, Mi Home, Mi Video, Mi Talk, Mi Games, Mi Weather, Mi Store, MIUI Themes, Mi Cloud and a handful of others.

These apps have deep integration with the OS, and in general it’s best to stick with them when available in your country of residence.  In all honestly, it may be worth checking other phones out if you’re not planning on using Xiaomi’s services and apps simply because of the way they’ve integrated their own products into the OS.  The issues we ran into during testing of this phone, and even plenty of other Xiaomi phones in some cases, clearly show these devices are built to be used a certain way.  When using the phone as Xiaomi intends it absolutely hums, and the cloud-based services in particular are a dream come true for users wanting a messaging app that combines data and SMS/MMS in a good way, not to mention the other apps and services included.

Looking at other features available like Child Mode, for instance, allows you to restrict the phone’s usage to certain apps while this mode is enabled.  One-handed mode allows you to shrink the screen’s virtual size to 4.0 or 3.5 inches if one-handing a 5-inch phone is too much for you, which is done by swiping left and right on the buttons below the screen.  Mi Drop is a quick way to share content with other folks who have Xiaomi phones or compatible phones running MIUI, and works by enabling a local area network hotspot and sharing files quickly via personal WiFi hotspot.  Reading mode changes the hue of the screen to a more gentle warm color that’s easier on the eyes while reading lots of text for a long period of time.  There’s even quick buttons for changing to guest mode and locking the buttons on the face of the phone in the quick toggles section.

Customization and Notifications

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-07 (2)

Ever since the start of MIUI one of the biggest features of the OS is customization.  While you can’t change the behavior of the OS you can completely transform its look via the MIUI Themes app.  5 themes are included with the phone, and there’s a market that has thousands of free and paid themes with new themes hitting the store practically every minute.  It’s an incredibly powerful theme engine too that allows you to switch out everything from the font on the system, icons, status bar color, boot animation and more.  Even some built-in Xiaomi apps will be themed depending on the theme itself, and all of these components can be mixed and match between themes to give you that one-of-a-kind look for your phone.

The notification shade will be familiar to anyone who’s used MIUI, EMUI or many other Chinese Android skins out there.  Pulling down the shade gives you a single column of notifications, of which are not expandable no matter how much information is in them.  A button for quickly hiding notifications from nuisance apps (or ones you want to keep private) is found on the top, while a swipe over to the right will bring up the quick toggles and settings button.  Dedicated music control is found on this screen as well and works as a system-wide music control, so it doesn’t matter what app you’re using to listen to, this will control its playback.

Du son

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-music

Overall sound output via the 3.5mm headset jack on the phone is pretty good, but is equalized by default to be far too bass heavy for most types of music.  This drowns out the mids and the highs and leaves the audio feeling muffled and overpowered by bass.  The built-in equalizer helps balance things out but overall it’s not the most well-balanced audio output in the world.  Still it’s a high-quality DAC that provides good quality audio even if it’s not balanced.  Audio from the rear-facing speaker was actually incredibly loud and nice sounding, which is both surprising for a single rear-facing speaker and a phone in this price range.  It’s not going to compete with any phone with front-facing speakers, but often times this rear-facing speaker can best many bottom-facing speakers out there in every measurable way.

Caméra

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-camera

Xiaomi’s efforts to improve its previously bottom-of-the-barrel camera experience on inexpensive Redmi devices is felt here without a doubt.  This is absolutely among the best cameras you’ll find at this price range and even a bit beyond too.  Overall picture quality is excellent and exhibits great lighting balance, color accuracy and details.  The 13-megapixel sensor here picks up lots of detail, and Xiaomi’s excellent denoise filter helps keep noise to a minimum all while keeping details sharp, something many OEMs could learn a lot from.  The problem with this camera isn’t the sensor or the software per say, it’s the ISO priority mode that’s used rather than a shutter speed one.  This means the camera attempts to keep the ISO level from rising too high by keeping the shutter open longer.  Anyone who’s ever used a phone that works like this knows what this means; even in good light you’re bound to get blurry photos.

This is because the shutter is kept open far too long, even in direct daylight, in order to keep noise down so that the denoise filter doesn’t have to work too hard.  The fear of noise from so many OEMs out there is nothing short of puzzling, especially when the tradeoff is blurry and unfocused pictures.  The results are picture that often times feel almost there but not quite, as many aspects are done so well but the overall image still keeps it feeling like it was taken from a budget phone.  This effect will get worse as the light does, although the sensor actually picks up a ton of information even in dark lighting (see the moonlit shot below).  It’s really unfortunate to see this given how good the pictures do look when the phone gets it right, but you’re best off using the burst mode in many situations and then cherry picking the best one.  There’s no automatic interface to do this with like Google Camera has, for instance, but it’s better than a blurry picture.

The speed of taking a picture is super fast though, and that’s all part of how the camera app is set up.  Designed to grab the picture at a moment’s notice, sometimes it’ll take the picture so fast the sensor won’t have time to properly focus the image before the shot.  You’ll likely want to pause for a second before snapping the picture for this reason, but if you’ve got to grab a quick snap for social networking or something similar the lack of proper focus might be an OK tradeoff for getting the shot on time.  The software design itself is your typical iOS look-alike fare, but it’s nothing different from what we’ve seen from Xiaomi in the past.  Feature wise it’s finally up to snuff with what we saw way back in the MIUI 5 days, something that couldn’t be said of the camera software on MIUI 6, and features tons of modes, live filters and options as well.  Even with some of the silliness above this is still an incredible camera for the price, and you’d be hard pressed to think the images below came from a $160 phone.

HDR mode is a bit obnoxious and ends up jacking the saturation up way too high, creating cartoon-like images, which is unfortunate because the picture taking is instant and processing is minimal.  The front-facing camera is quite good, especially for your standard selfies, although it doesn’t include a front-facing flash as some phones have started to do.  Even still the overall quality of the shots in this mode are great for selfies, and you’ll likely not complain.  Those who enjoy using the image-softening beauty mode will be happy here too, as it’s enabled and set to half strength by default.  Video quality is pretty good overall, but in 1080p mode I found there were quite a few weird artifacts on the screen, particularly on high contrast edges (such as objects in the foreground of a sunset).  Still this video quality is considerably better than most phones in this price range, and it’s definitely worth checking out.  See all our sample shots and videos at the Flickr link below.

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-Flickr

Le bon

Qualité de construction incroyable

Great screen at this price range

Mostly excellent camera

Epic battery life

MIUI features and service value (in China)

Le mauvais

Lots of pre-installed apps could be considered bloat

Deep changes in Android break some apps

Problems with MMS

Conclusion

Xiaomi-Redmi-3-AH-NS-02

Hit or miss performance and somewhat mediocre sound output are among the only negatives if you’re a fan of MIUI.  There’s no doubt that Xiaomi’s UI and overall OS changes in Android are going to turn a lot of people away, but likely just as many people will love the phone for the deep integration of Xiaomi’s Mi services for the same reasons.  There’s a reason Xiaomi has grown as it has, and it’s not just because they offer an incredible bang for the buck, but because their services are so good.  This is still a phone that works best primarily in China though, and because of the hooks that Xiaomi has in MIUI over stock Android your experience will likely be marred by lots of negatives when not using said Xiaomi apps and services.  This one’s definitely up to you, so be sure to put it all together and see if the negatives of Xiaomi’s heavy software modifications are less of a burden than they were for me, or if they might actually be positives in your situation.  If you like what you see check it out at GearBest below!

Buy The Xiaomi Redmi 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici