Il y a maintenant cinq nouveaux projets de loi antitrust ciblant Apple, Google, Facebook et Amazon. Cette nouvelle vient d’Engadget. Selon eux, la Chambre a présenté ces cinq nouveaux projets de loi le 11 juin. Le but des nouveaux projets de loi sera de renforcer l’application des lois antitrust contre les géants de la technologie.

En limitant la capacité des entreprises à acquérir facilement de nouvelles affaires, cela obligera les entreprises à changer la façon dont elles traitent leurs services. Cela, espérons-le, en fera un lieu où les entreprises partageront leurs services avec leurs concurrents.

Apple, Google, Facebook et Amazon ont tellement de pouvoir dans l’industrie technologique qu’ils sont devenus presque intouchables. De plus, les entreprises ont toutes leurs propres services et avantages, ce qui rend difficile pour les concurrents de vraiment les menacer.

Voici ce que la représentante Pramila Jayapal avait à dire à ce sujet :

« D’Amazon et Facebook à Google et Apple, il est clair que ces géants de la technologie non réglementés sont devenus trop gros pour s’en soucier et trop puissants pour faire passer les gens avant le profit. En réaffirmant le pouvoir du Congrès, nos projets de loi bipartites historiques limitent les comportements anticoncurrentiels, empêchent les pratiques monopolistiques et restaurent l’équité et la concurrence tout en uniformisant enfin les règles du jeu et en permettant à l’innovation de prospérer. »

Les cinq projets de loi contiennent de nombreux éléments qui contribueront à renforcer le pouvoir de ces mastodontes de la technologie. Par exemple, il existe l’American Choice and Innovation Act qui contribuera à réduire les avantages des différentes plates-formes technologiques par rapport à la concurrence.

De nouveaux projets de loi antitrust ciblent Apple, Google et d’autres grandes entreprises technologiques

Le représentant David Cicilline a déclaré que le projet de loi empêcherait Amazon « de manipuler ses marchés pour promouvoir ses propres produits ». Ce n’est qu’un exemple, mais Apple sera également concerné par cela. La concurrence sur le marché est toujours une bonne chose, mais les centrales électriques sont capables de contrecarrer leurs concurrents avec certaines pratiques.

Il y a aussi la Ending Platform Monopoles Act. Cela empêchera les grandes entreprises technologiques de « vendre des produits sur des marchés qu’elles contrôlent ». Encore une fois, il s’agit d’une autre tentative pour maintenir une concurrence loyale. Cette loi a été co-écrite par le représentant Jayapal.

Le projet de loi Platform Competition and Opportunity Act empêche les « plateformes dominantes » d’acquérir des entreprises qui représentent des « menaces concurrentielles ». Ce sera une question majeure.

Souvent, nous voyons les grandes entreprises technologiques racheter des entreprises plus petites. Ce faisant, l’acquisition est souvent effectuée pour mettre fin efficacement à la petite entreprise.

La loi ACCESS (Augmenting Compatibility and Competition Enabling Service Switching Act) de 2021 (ACCESS) facilitera la sortie des réseaux sociaux. Non seulement il sera plus facile de quitter les réseaux sociaux, mais les utilisateurs pourront facilement emporter leurs données avec eux.

Enfin, il y a la Merger Filing Fee Modernization Act de 2021. Cela aidera la FTC et le DOJ à collecter des fonds pour l’application des lois antitrust. Ils le feront en augmentant les frais que les entreprises doivent payer lorsqu’elles demandent l’approbation du gouvernement pour des acquisitions.

Ce dernier pourrait amener les entreprises à reconsidérer leurs acquisitions. Si une entreprise veut se lancer dans une vague d’acquisitions, elle devra payer pour chacune d’elles. Cela pourrait facilement nuire à leurs résultats.

Ces nouveaux projets de loi contribueront, espérons-le, à rendre le marché de la technologie plus compétitif. Récemment, de nouvelles entreprises environnantes ont été accusées de pratiques monopolistiques. En fait, Google et Apple se sont retrouvés dans la ligne de mire.

Seul le temps nous dira si ces cinq nouveaux projets de loi antitrust fonctionneront.

3

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici