Le fondateur de Tesla et SpaceX, Elon Musk, ferait face à un recours collectif, intenté après que M. Musk n’ait pas déposé les documents appropriés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

La paperasse, conformément à l’article 13d de l’Exchange Act et à la règle 13d-1 de la SEC, est requise dans les 10 jours suivant l’acquisition par un actionnaire de 5% de la propriété d’une société. Dans ce cas, cette société est Twitter. Selon la plainte, Elon Musk n’a pas seulement déposé les documents dans ce délai. Mais a également continué à gagner des parts, jusqu’à 9,1% avant le dépôt.

M. Musk aurait déposé le 4 avril, mais aurait dépassé le seuil de participation le 24 mars. Cela retarde le dépôt d’une journée complète, sur la base des règles de la SEC.

Quel a été l’impact du retard d’Elon Musk sur les investisseurs, selon le recours collectif ?

Le procès, déposé le 12 auprès du tribunal du district sud de New York, allègue que le retard a effectivement coûté aux autres actionnaires jusqu’à 156 millions de dollars. C’est-à-dire, selon l’allégation, en interdisant aux autres actionnaires de profiter « de la même manière ». À savoir, en obligeant les actionnaires à vendre des actions à des « prix artificiellement dégonflés ».

En outre, la poursuite prétend que M. Musk a fait des déclarations fausses et trompeuses ainsi que des omissions qui ont conduit au dénigrement. Soulignant le fait que M. Musk n’a pas divulgué ses participations aux parties prenantes de Twitter.

Plus succinctement, la poursuite affirme que l’acquisition de M. Musk n’a pas été signalée. Et, couplé aux commentaires prétendument faits par le magnat de la technologie, le prix des actions a été artificiellement abaissé. Cela, à son tour, a poussé les actionnaires à vendre des actions.

Comme c’est la norme dans ces types de cas. Les tribunaux et la SEC n’ont pas répondu ni commenté le recours collectif contre Elon Musk. Les recours collectifs prennent généralement des mois ou des années avant d’être résolus. M. Musk n’a pas non plus répondu publiquement aux allégations, au moment d’écrire ces lignes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici