Android Auto a été introduit pour la première fois lors de Google I/O 2014 et a fait ses débuts sur un véhicule disponible dans le commerce en mai 2015 avec le lancement de la Hyundai Sonata. Depuis lors, de nombreux constructeurs automobiles se sont associés à Google pour apporter Android Auto aux conducteurs du monde entier, et la plate-forme devrait gagner en adhérence en 2016-2017. Plus tôt cette année, Kia était parmi les constructeurs automobiles à annoncer leur l’utilisation d’Android Auto dans les futurs modèles, en particulier la Kia Forte5 2017 dévoilée à Detroit. Plus récemment lors du Salon international de l’automobile de Genève, Kia a révélé que d’ici fin 2017, Android Auto sera proposé pour l’ensemble de sa gamme de voitures destinées au marché européen.

Selon Kia, Android Auto sera introduit avec le multisegment hybride Kia Niro qui a été annoncé en janvier 2016. Le Kia Niro a été développé indépendamment des modèles existants et a été construit comme une voiture hybride à partir de zéro. Prévue pour le troisième trimestre de l’année, la Kia Niro deviendra la première voiture compatible Android Auto de la société, et sera suivie par des modèles tels que la Kia Optima Sportwagon et la Kia Plug-In Hybrid. L’ensemble de la gamme de voitures de Kia pour l’Europe proposera apparemment Android Auto avant la fin de 2017. Michael Cole, COO de Kia Europe, ajoute que « la connectivité embarquée est de plus en plus importante pour nos acheteurs, qui sont jeunes d’esprit et recherchent souvent le dernières technologies proposées.

Quant à la plate-forme Android Auto elle-même, il est probable que Google évoquera son avenir lors de leur keynote I/O 2016 (18 mai), d’autant plus que l’année dernière il n’y avait aucune mention d’Android Auto lors de l’événement, et compte tenu du fait que la plate-forme devient de plus en plus populaire. Bien qu’il n’y ait pas beaucoup d’informations officielles, certains des ajouts qui pourraient aider la plate-forme pourraient inclure la compatibilité avec une gamme plus large d’applications Android, ainsi que la possibilité de connecter sans fil un smartphone au système d’infodivertissement du véhicule, au lieu d’avoir pour maintenir une connexion via le port USB.

Il convient de noter qu’Android Auto sera accompagné de Kia Connected Services sur les véhicules susmentionnés, donc si vous n’êtes pas un fan de Google Maps, il y aura toujours une méthode alternative pour obtenir des mises à jour du trafic en direct, des prévisions météorologiques, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici