Lorsqu’on parle de smartphones, on n’entend généralement que les noms des fabricants, et parfois Qualcomm ou MediaTek, des sociétés qui fabriquent des processeurs pour nos combinés. Cependant, il existe plusieurs composants différents sur un smartphone qui proviennent de sociétés tierces, et les capteurs de caméra sont un excellent exemple de cette externalisation. Le marché est dominé par le géant japonais Sony, avec plus de 40 % de part de marché et une concentration sur les appareils haut de gamme tels que les séries Galaxy et Note de Samsung, LG G, Apple, GoPro, etc. Sony est suivi par OmniVision, qui détient également une part de marché importante, mais qui se concentre sur les smartphones d’entrée de gamme et de milieu de gamme produits en série. Lors du Mobile World Congress (MWC 2016), qui se déroule actuellement à Barcelone, la société a annoncé son nouveau capteur de caméra dans le but d’attirer l’attention du marché haut de gamme.

L’OV13870 PureCel Plus-S est un capteur de 13 mégapixels construit sur une nouvelle architecture de pixels de 1,25 micron d’OmniVision, capable de capturer des images fixes de 13 MP en pleine résolution à 45 images par seconde (FPS). La partie vidéo est également assez impressionnante et le capteur peut enregistrer en 4K2K (ultra haute résolution) à 240 FPS, ou en HD à 300 FPS. « La tendance vers des pixels plus grands s’accélère à mesure que la course à la résolution ralentit, ce qui rend le pixel plus grand de 1,25 micron et l’architecture haute vitesse de l’OV13870 bien adaptés aux applications mobiles haut de gamme », a commenté Manish Shelat, responsable principal du marketing produit pour l’entreprise, soulignant que la capacité à double caméra du capteur peut fournir des fonctionnalités clés aux fabricants de téléphones, car les appareils dotés de deux caméras gagnent en popularité. Une caractéristique importante de l’OV13870 est qu’il a une hauteur de module de 5,2 mm, ce qui est utile sur les smartphones plus fins et évite les bosses étranges de l’appareil photo, comme on le voit sur le Galaxy S6.

Selon la société, le capteur entrera en production en volume au deuxième trimestre 2016, mais il n’y a aucune information sur les fabricants qui le mettront en œuvre. L’aventure d’OmniVision dans le segment haut de gamme ne s’est pas très bien déroulée lorsqu’ils ont rejoint HTC sur l’idée d’Ultrapixel. Cependant, la technologie a été améliorée et les fabricants de smartphones se concentrent davantage sur la capture en basse lumière, ce qui est une bonne opportunité pour OmniVision. Avec une pléthore de smartphones moins chers mais puissants en provenance de Chine cette année, il y a une chance qu’il y ait plus de nouvelles sur le capteur expédié en temps voulu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici