En 2014, Verizon a vendu une bonne partie de son spectre inutilisé de 700 MHz à T-Mobile. Avant cet achat, T-Mobile n’avait aucun spectre inférieur à 1 GHz, ce qui explique en fait pourquoi leur couverture dans les bâtiments était si médiocre – et l’est toujours dans certaines régions. Depuis l’acquisition de ce spectre auprès de Verizon, T-Mobile a déployé un spectre de 700 MHz dans tout le pays, et ils ont maintenant une couverture dans un certain nombre de zones où ils ne l’avaient pas auparavant. L’opérateur achète également de plus en plus de licences de spectre 700 MHz auprès d’opérateurs régionaux. Et T-Mobile en cherche toujours plus.

En janvier de cette année, T-Mobile a acquis des licences de spectre qui couvrent 20 millions de personnes dans sept des plus grandes régions métropolitaines. Cela leur a coûté environ 0,6 milliard de dollars en espèces. C’est selon un dossier SEC de T-Mobile. Ils ont également noté dans ce dossier qu’ils avaient dépensé 0,7 milliard de dollars en espèces pour plus de spectre en janvier et février 2016, ce qui couvre environ 48 millions de personnes. Ce spectre provient de transporteurs régionaux comme Cavalier, C700 et Cellular South.

Maintenant, T-Mobile cherche à émettre environ 1 milliard de dollars d’obligations, afin de pouvoir acheter encore plus de spectre 700 MHz. Essentiellement, Magenta cherche à collecter des fonds ici. Ils sont déjà le propriétaire majoritaire du spectre 700 MHz aux États-Unis et cherchent à en obtenir encore plus. Le transporteur devrait dépenser près de 8 milliards de dollars sur les ondes lors de la prochaine vente aux enchères du spectre incitatif qui commence officiellement aujourd’hui, pour le spectre de 600 MHz. Ces nouvelles obligations seraient émises sous forme de billets de premier rang, qui seraient assez sûrs. En effet, en cas de faillite, ils doivent encore être remboursés. De plus, ils sont émis dans le cadre d’une offre publique enregistrée et seront exigibles en 2024.

Le directeur financier de T-Mobile, Braxton Carter, a récemment déclaré qu’avec leur service LTE à portée étendue (alias leur spectre de 700 MHz) couvrant désormais plus de 305 millions de personnes, dont beaucoup se trouvent dans de nouvelles zones à partir desquelles T-Mobile avait un service auparavant, qu’ils doivent capitalisez là-dessus et ajoutez plus de magasins de détail. C’est en partie la raison pour laquelle ils ont parcouru le pays en faisant le #BallBusterChallenge et en montrant à tout le monde qu’ils ont un service (et un bon service en plus) dans de nombreuses nouvelles villes et villages.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici