Au cours de la majeure partie de la dernière décennie, les smartphones sont devenus omniprésents dans le monde. Ou tant d’entre nous aimeraient croire de toute façon. Pour être honnête cependant, ils sont à peu près partout où vous regardez et vous ne pourriez pas les manquer même si vous le vouliez. Alors que la plupart des utilisateurs de smartphones conviendraient que les appareils ont en effet enrichi nos vies en nous permettant de faire des choses qui auraient nécessité un ordinateur portable encombrant il y a dix ans, beaucoup d’autres se plaindraient que le smartphone en particulier (et la technologie en général) doit être à moins en partie responsable d’un certain nombre de problèmes auxquels est confrontée la société du XXIe siècle. Qu’il s’agisse de risques pour la sécurité sur les routes ou d’être responsable d’atteintes à la vie privée et à la sécurité, les plaintes contre les smartphones se multiplient.

En effet, la plupart des observateurs et des psychologues comportementaux s’accordent à dire que de tels appareils ont eu un effet négatif sur les compétences sociales des jeunes d’aujourd’hui, mais dans l’état actuel des choses, la vie telle que nous la connaissons sera pratiquement impossible avec ces dalles de verre que nous avons tendance à porter. autour partout ces jours-ci. Alors que beaucoup dans le monde semblent être d’avis que les smartphones sont devenus un « mal nécessaire » pour de larges pans de la société, les résultats d’une nouvelle étude du Pew Research Center semblent indiquer le contraire. Selon le groupe de réflexion et le groupe de recherche sur les politiques publiques basé à Washington DC, le monde est à peu près toujours divisé entre les « nantis » et les « démunis » en matière de smartphones. Selon un tableau publié sur Twitter par le démographe du groupe, M. Conrad Hackett, la possession d’un smartphone varie énormément d’une partie du monde à l’autre.

Comme le montre le graphique ci-dessous, jusqu’à 88 % des Sud-Coréens utilisent des smartphones, mais seuls 4 % des habitants de pays d’Afrique subsaharienne comme l’Éthiopie et l’Ouganda ont réellement accès à de tels appareils. Alors que la plupart des autres chiffres, certes, correspondent aux attentes des connaisseurs, la vraie surprise pour certains pourrait être les chiffres concernant le Japon. Apparemment, seulement 39% des habitants de ce pays fou de technologie et financièrement aisé possèdent des smartphones, ce qui le place carrément dans le même groupe que les économies émergentes comme le Vietnam (35%) et le Brésil (41%). En ce qui concerne les trois plus grands marchés de smartphones au monde, les États-Unis ont le taux de pénétration des smartphones le plus élevé avec 72 %, tandis que la Chine arrive à 58 %. Pendant ce temps, seulement 17% de la population indienne utilise des smartphones, ce qui la place en dessous du Sénégal (19%) et du Ghana (21%) en termes de pénétration des smartphones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici