En janvier, Verizon a commencé à attirer l’attention lorsqu’ils ont acheté une entreprise Intel Corp dans le but de créer un service de télévision sur le Web. Cette décision a conduit les observateurs à croire que Verizon pourrait en fait être en mesure d’offrir une alternative réelle et viable au statu quo de l’industrie de la télévision par câble. Cependant, nous avons peu entendu parler de Verizon à ce sujet depuis janvier. Une partie du silence était apparemment due au fait que les câblodistributeurs étaient moins désireux de s’éloigner des paquets de câbles traditionnels. Plus récemment, avec des intentions similaires de Sony, Dish et DirecTV de créer des services de télévision sur le Web, il semble que la marée tourne lentement en faveur de Verizon. Cela a été confirmé aujourd’hui par le PDG de Verizon, Lowell McAdam, lors de la conférence Goldman Sachs Communacopia.

McAdam a tout d’abord reconnu la difficulté d’essayer d’établir un rapport avec les entreprises de médias qui favorisent la télévision emballée, mais a indiqué que les grandes entreprises se réchauffaient lentement à l’idée « au cours des six derniers mois à un an, ce dialogue est en train de changer radicalement ». Ajout supplémentaire « Il est passé d’un bras rigide à plus d’une étreinte ». Avec ce changement de temps, McAdam a également profité de cette occasion pour exposer davantage son plan de contenu Web en déclarant qu’il s’attend à ce que Verizon déploie son nouveau service de télévision d’ici le milieu de 2015. Aucune date ferme n’a été donnée par McAdam bien qu’il semblaient confiants au milieu de l’année prochaine, les consommateurs peuvent s’attendre à recevoir le service. En termes de ce que les utilisateurs obtiendront réellement, McAdam croit clairement que l’avenir est dans les services de télévision à la carte affirmant que « personne ne veut avoir 300 chaînes sur son appareil sans fil ». Au lieu de cela, McAdam a laissé entendre que les utilisateurs peuvent s’attendre à un «forfait avec les principaux fournisseurs de diffusion» en plus de ce qu’il a appelé une collection de «chaînes personnalisées». Ces «chaînes personnalisées» sont présumées être des chaînes qui s’adressent à un public plus jeune et en particulier aux «millennials» (généralement considérés comme des consommateurs qui atteignent leur majorité vers le millénaire).

Il semble donc que Verizon souhaite que ce service particulier soit opérationnel dès que possible et probablement avant que des sociétés comme Sony ou Dish n’y arrivent en premier. Cependant, avec les récents arguments entre Verizon et Netflix sur qui ralentissait la lecture de Netflix, Verizon voudra s’assurer que des problèmes similaires ne touchent pas leur service une fois qu’il sera lancé. Le choix du contenu et l’offre de canaux relatifs à un prix compétitif seront toujours bien accueillis par les consommateurs, mais pas s’ils finissent par avoir du mal à diffuser du contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici