AT&T a apparemment cédé à la pression des consommateurs et de Viacom, car elle a maintenant confirmé qu’un certain nombre de chaînes appartenant à Viacom reviendront au service DIRECTV NOW de l’entreprise.

Comme vous pouvez l’imaginer avec une retraite comme celle-ci, AT&T n’a pas encore annoncé publiquement le renversement de manière grandiose, optant plutôt pour simplement mettre à jour le site Web DIRECTV NOW pour informer du changement.

Au total, cinq chaînes reviennent. Ceux-ci sont PARI, Comédie centrale, MTV, pseudo et Nick Jr.

Le site Web explique que toutes ces chaînes seront disponibles sur les deux « Plus » et « Max« plans d’ici le 5 avril.

Ces cinq chaînes ont toutes été supprimées lorsque AT&T a lancé ses derniers plans DIRECTV NOW. Cela s’est également produit à un moment où AT&T augmentait le prix de l’accès pour les clients nouveaux et existants.

Ces deux changements ont été assez critiqués par eux-mêmes et, pris ensemble, le dégoût a été amplifié encore plus.

Cela a ensuite été suivi par ce qui est devenu une négociation litigieuse et de transport public entre AT&T et Viacom, et à un moment donné, la dispute entre les deux a suggéré qu’une panne de canal Viacom à l’échelle AT&T était sur les cartes.

Les deux sociétés ont finalement conclu un accord, bien qu’à l’époque les détails les plus fins de l’accord n’aient pas été rendus publics. Menant à l’hypothèse, le nouvel accord était axé sur le maintien de l’accès aux canaux Viacom pour les plates-formes DIRECTV et U-verse standard. Pas DIRECTV MAINTENANT.

Évidemment, cela a changé et les utilisateurs de la version NOW du service peuvent s’attendre au retour de ces cinq canaux.

Il convient de noter que ce n’est pas un renversement complet de la part d’AT & T, car l’introduction des nouveaux plans a supprimé bien plus que les chaînes mentionnées ici.

Dans l’ensemble, le nombre de canaux a considérablement diminué, AT&T semblant chercher à réimaginer DIRECTV NOW comme une plate-forme conçue pour présenter les réseaux et les canaux qu’il possédait, y compris ceux nouvellement acquis grâce à l’acquisition de Time Warner par la société.

L’abattage des chaînes a été particulièrement ressenti par Viacom qui a vu onze chaînes dans lesquelles il a été investi supprimées des principaux plans de streaming. Pour référence, cela équivalait à tous les canaux Viacom qui étaient auparavant proposés sur la plate-forme.

Maintenant, même en tenant compte du retour de ces chaînes, le produit global offert par DIRECTV NOW est toujours bien inférieur à ce qu’il était auparavant – en termes de nombre de chaînes.

En conséquence, l’inversion n’est pas une perte totale pour AT&T, car son objectif a toujours été de réduire la quantité de contenu tiers qu’elle sert (et paie) et la société continuera de le faire – y compris réduire le contenu de Viacom.

Reste à savoir si cela se révèle être un changement significatif pour satisfaire ceux qui ont exprimé leur mécontentement face aux changements.

Un certain nombre de personnes s’étaient déjà tournées vers les réseaux sociaux pour déclarer leur intention d’annuler leur abonnement DIRECTV NOW et de passer à un autre service en raison de l’approche d’AT & T consistant à facturer plus pour moins.

Laisser un commentaire