Un jour avant son lancement prévu le 25 mai, le Xiaomi Mi Max 2 a été repéré sur Geekbench. Selon la liste, le prochain smartphone sera alimenté par une puce Qualcomm octa-core cadencée à 2,02 GHz. L’appareil devrait également offrir 4 Go de RAM pour une expérience fluide et sans décalage. Geekbench suggère également que le prochain smartphone sera alimenté par le MSM8953 (Snapdragon 625), bien que des rumeurs persistantes au cours des dernières semaines aient suggéré que l’appareil soit livré avec un Snapdragon 626 sous le capot. Une liste GFXBench le mois dernier a également semblé étayer ces rumeurs, bien que rien n’ait encore été officiellement confirmé par Xiaomi. Il est important de mentionner ici que le Snapdragon 626 est autrement connu sous le nom de MSM8953 Pro, donc si le prochain combiné sera alimenté par l’ancien ou le dernier, reste à voir.

Le Snapdragon 625 et le Snapdragon 626 sont également assez similaires en termes de spécifications. Les deux puces disposent d’un processeur Cortex-A53 octa-core et du GPU Adreno 506, mais la puce la plus récente est en fait cadencée de 10% plus haut jusqu’à 2,2 GHz, et prend en charge deux caméras et l’enregistrement et la lecture vidéo 4K Ultra HD. En ce qui concerne le reste des spécifications matérielles de l’appareil à venir, la liste précédente de la base de données GFXBench indiquait qu’il comportera un énorme écran 1080p de 6,4 pouces et inclura 128 Go de stockage intégré. Xiaomi devrait également lancer un modèle légèrement inférieur avec 64 Go de stockage interne. Le Mi Max 2 serait livré avec un appareil photo de 12 mégapixels à l’arrière et un appareil photo de 5 mégapixels à l’avant. Le téléphone devrait également exécuter Android 7.1.1 (Nougat) prêt à l’emploi.

Le Mi Max 2 sera le deuxième smartphone majeur de milieu de gamme de Xiaomi cette année après le lancement de la version Snapdragon du Redmi Note 4 en Inde en février dernier. Cet appareil particulier est déjà un haut de gamme et a récemment été couronné comme le smartphone le plus vendu au pays au premier trimestre de cette année. Xiaomi aura également de grands espoirs pour son futur mid-ranger, mais il reste à voir si cet appareil particulier sera lancé en dehors de la Chine, et la réponse qu’il obtient dans un marché de plus en plus concurrentiel.

Laisser un commentaire